Dans les coulisses du film C'EST LA VIE

C est la vie un film avec Josiane Balasko, Lea Drucker, Alice Pol, Nicolas Maury…  Embryolisse partenaire skincare et makeup maquillage et soin cosmetique

LA VIE EST UN ÉTERNEL RECOMMENCEMENT :

Entre une sage-femme qui prend sa retraite, un obstétricien qui démarre sa carrière et 5 jeunes femmes si différentes qui se retrouvent en même temps à la maternité, EMBRYOLISSE FAIT SON CINÉMA.

« C’EST LA VIE », 3ème long-métrage du réalisateur Julien Rambaldi, est un film choral qui retrace la journée inoubliable que ces femmes vont vivre, où rires et larmes fusionnent pour laisser place à un moment dont elles se rappelleront toute leur vie.

La chef-maquilleuse de ce film rempli d’émotions, Noa Yehonatan, a accepté de nous livrer ses secrets de tournage, et ses conseils en matière de soin et de maquillage.

Votre travail commence à la lecture du scénario. En quoi cette étape est-elle déterminante pour le maquillage ?

La lecture du scénario est un moment magique et très excitant où l’on découvre l’univers, l’époque, l’histoire et les personnages. L’aspect contradictoire, c’est que tout est écrit mais que tout est encore possible ! Moins il y a de détails écrits sur l’apparence des personnages, mieux c’est car cela me permet d’inventer, et de chercher ce qui est le plus adapté à la morphologie de chaque comédien tout en respectant les souhaits artistiques du réalisateur.

Dans « C’est la vie », on suit des personnages féminins vivant les derniers moments de leur grossesse ; elles apparaissent tantôt essoufflées, tantôt émues. En quoi cela a-t-il eu un impact pour vous, en tant que maquilleuse ?

« C’est la vie » en make-up, c’est d’abord un grand cadeau. C’est l’opportunité de filmer cinq femmes dans les moments les plus forts de leur vie, passant par toutes les émotions possibles : la peur, la douleur, la joie… C’est ce qui rend le tournage très inspirant niveau maquillage. À la lecture, j’imagine déjà comment représenter ces femmes en dehors de l’hôpital, lorsqu’elles y arrivent, et en salle d’accouchement ! Julien Rambaldi a créé des personnages très variés et différents. Cependant, une fois à l’hôpital, tout est bouleversé. On revient alors à l’essentiel, à la toute première expérience humaine qui rapproche les êtres : la vie. Vous n’imaginez pas l’émotion et les rigolades sur le plateau pendant les séquences d’accouchement !

De quelles manières maquille-t-on ces différentes émotions ?

Le plus important est d’accorder beaucoup d’attention aux détails pour que ce soit le plus juste possible en fonction du moment de l’histoire ! Ces états véhiculent les conditions physique et psychologique des personnages, et le maquillage doit permettre aux spectateurs de les comprendre, voire de s’identifier. Par exemple, pour créer la brillance dans les yeux, j’utilise un stick de cristaux de menthol et des produits à base de glycérine pour créer des larmes et de la sueur. Un de mes produits « effets spéciaux » préférés s’appelle « pain and tears » (douleurs et larmes), ce qui m’amuse beaucoup. Le plus souvent, les comédiens savent pleurer. C’est d’ailleurs incroyable de les voir jouer des émotions si variées !

Parlons maintenant de vous ! Qu’avez-vous dans votre mallette de maquilleuse pour prendre soin des artistes et de vous-même ?

J’ai depuis toujours l’indispensable Lait-Crème Concentré ! Sur le tournage, comme en studio ou sur un défilé, je suis fidèle aux produits Embryolisse. En ce qui me concerne personnellement, ma routine est très simple, et souvent je ne me maquille même pas. En revanche je n’abandonnerai jamais ma routine de soins. C’est la clé pour avoir une belle peau et un teint lumineux.

Embryolisse dans les coulisse du film c est la vie

La photogénie au naturel est liée d’abord à la qualité de la peau. En complément, quels conseils donneriez-vous à nos lectrices pour un maquillage réussi du teint sans effet plâtré ?

Conseil de pro : soyez légère avec la poudre ! J’utilise très peu de produits à base de poudre, je préfère les textures crème comme la crème blush ou la crème bronze (pour créer des ombres). Ensuite, un joli maquillage commence par une peau bien préparée. Si la peau n’est pas assez hydratée, le résultat ne sera pas lumineux. Il faut adapter la crème hydratante et le fond de teint à son type de peau. Que ce soit à 20 ou à 30 ans, pensez à bien vous protéger du soleil car celui-ci accélère le vieillissement cutané. À partir de 40 ans, faites des masques hydratants, des gommages et peelings, et utilisez des produits à base de vitamine C. Plus vous prendrez soin de votre peau et moins vous aurez besoin de vous maquiller !

Parlons des produits Embryolisse. En avez-vous découvert de nouveaux sur ce tournage, et avez-vous des chouchous ?

Mon meilleur ami est le stick Eclat du Regard, un produit magique particulièrement apprécié par les comédiens qui arrivent souvent très tôt tous les matins. Depuis le tournage, j’ai découvert l’Eau Active qui apaise, protège et illumine le teint, ainsi que le Soin Correcteur Anti-Cernes que j’aime pour sa texture légère et invisible. Le Baume Douceur Lèvres de couleur Rose Nude est aussi un must-have. Je trouve la couleur vraiment universelle et jolie, elle convient à toutes les femmes.

Pourriez-vous nous parler de votre parcours et de votre « arrivée » dans le milieu du maquillage au cinéma ?

Je suis passionnée par le maquillage depuis toute petite ; faire ce métier est pour moi un rêve qui se réalise. J’ai grandi en Israël où l’esthétique a moins de place dans l’art qu’en France. Je me suis souvent sentie décalée et dans ma bulle artistique. Mon père est artiste peintre, comme ma grand-mère. L’art et la culture n’étaient donc pas étrangers à la maison. J’avoue avoir passé du temps à fouiller dans les tiroirs de ma mère, qui porte toujours 5 fards à paupières de couleurs différentes sur un seul œil ! Mon côté artistique était très inspiré par le cinéma et les clips des années 90 pour créer une multitude de looks créatifs. J’ai fait une école d’art multidisciplinaire, une école de maquillage professionnel et un master en culture, puis j’ai fini par me lancer ! Le chemin a été naturel car c’est en rapport avec ma passion. C’est un vrai cadeau de pouvoir être maquilleuse au cinéma, dans la mode et dans des domaines libres où il est possible de tout imaginer, de créer et de faire des rencontres incroyables. Mon message pour vos lectrices : « Do what you love and you’ll never work a day in your life* ».

*Faites ce que vous aimez et vous ne travaillerez pas un seul jour de votre vie.

 

Propos recueillis par Marie Puricelli.

Avec Josiane Balasko, Léa Drucker, Alice Pol, Sarah Stern, Florence Loiret-Caille, Nicolas Maury…

Co-produit par Recifilms, Orange Studio, France 2 cinéma

Distribution: Orange Studio Cinéma/ UGC Distribution

Crédits photo : Film C’est la vie  © Arnaud Juherian

 


Newsletter

*En donnant votre accord, vous resterez régulièrement informé(e) des nouveautés et des promotions proposées par les Laboratoires Embryolisse. En aucun cas, ces informations ne seront cédées à des tiers. Votre adresse e-mail sera conservée pendant 3 ans à compter de votre dernier contact. Conformément à la Loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée le 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification ou de radiation des informations vous concernant en écrivant à Embryolisse - 16 rue Danton - 92137 Issy-les-Moulineaux Cedex.